Fondation DAEMMI Berlinde
Compassion active
Développons l'endoscopie en RDC
Luttons contre les cancers gynécologiques
Et prenons en charge l'endométriose
Cliquez ici pour revenir à la page de la sensibilisation sur terrain
Sensibilisation sur les cancers du col de l'utérus et du sein, à l'Agence Congolaise des Grands Travaux
Les cancers gynécologiques sont les plus fréquents de tous les cancers de la femme et atteignent des personnes de plus en plus jeunes. Comme les autres types de cancers, ils ont des conséquences lourdes non seulement du point de vue socio-économique, mais aussi psychologique pour la patiente, sa famille et toute la communauté. Parmi les cancers gynécologiques les plus fréquents, figurent celui du col et du sein qui sont facilement évitables avec la mise en place d’un système de dépistage qui devrait être soutenu par l’Etat tel que le recommande l’OMS.
Etant donné que la République Démocratique du Congo n’a pas encore mis en place un programme systématique de dépistage, certaines initiatives privées ou paraétatiques s’organisent pour contribuer tant soit peu à la lutte contre les cancers en général et ceux du col utérin et du sein en particulier. C’est ainsi que l’Agence Congolaise des Grands Travaux (ACGT), dans le cadre de la clôture du mois des droits de la femme, a organisé avec l’accompagnement technique de la Fondation DAEMMI Berlinde, une journée de sensibilisation sur les cancers gynécologiques pour ses agents et cadres le vendredi 30 mars 2018.
Président de la FoDAB, Pr Dr Emmanuel Nzau
Cette sensibilisation s'est déroulée en conférence qui a été animée par le Président de la FoDAB, le Pr Dr Emmanuel Nzau Ngoma qui a présenté deux sujets. Le premier portait abordait les généralités sur le cancer et la place des cancers gynécologiques, le deuxième concernait les cancers du col de l'utérus et du sein. La fréquence de ces deux cancers chez la femme, a précisé le Professeur, et la possibilité de leur prévention devait inciter les femmes à se faire dépister à temps pour éviter l'éclosion de la maladie. les moyens de dépistage sont bien connus et disponibles dans le pays. Après ces deux exposés, un jeu de questions-réponses ont permis aux partcipants de  faire préciser l'un ou l'autre point et d'adresser les préoccupations rencontrées dans la vie de tous les jours en ce qui concerne les cancers.
Ensuite le Secrétaire Général de la FoDAB, le Dr Gilot Ngoma Makaba, a présenté la FoDAB et a insisté sur la vision de cette Fondation qui a commencé avec le rêve de son Fondateur, de partager ses compétences avec les prestataires et de faire bénéficier à la femme congolaise et à tous les congolais, des avantages de l'endoscopie. Il a ensuite expliqué le logo de la Fondation qui comprend une femme africaine qui tend la main et qui souffre, elle qui est le symbole de l'humanité. Un autre élément du logo est représenté par une branche de palmier qui représente la richesse, la paix, le végétal, pourvoyeur d'oxygène pour l'humanité. La Fondation DAEMMI Berlinde est le pont entre des multiples richesses et la détresse de cette femme qui est à la quête de paix en santé. La Fondation est soutendue par sa dévise qui est : la compassion active. La Fondation, a t-il poursuivi,  s'engage à développer l'endoscopie en RD Congo et à lutter contre les cancers gynécologies particulièrement ceux du sein et du col de l'utérus.
Sécrétaire Général de la FoDAB, Dr Gilot Ngoma
Les recommandations formulées à l'endroit des autorités de l'ACGT se résumaient en la continuation du soutien aux activités visant à l’amélioration de la santé des agents ; en l'organisation d'une sensibilisation plus large incluant tous les agents et cadre de l’ACGT ; et en appui à la concrétisation du dépistage sur les cancers du sein et du col de l’utérus chez les agents et cadres féminins. 
Cliquez ici pour revenir à la page de la sensibilisation sur terrain