Fondation DAEMMI Berlinde
Compassion active
Développons l'endoscopie en RDC
Luttons contre les cancers gynécologiques
Tournée de sensibilisation au développement de l'endoscopie en RDC 
Visite de travail à l'Hôpital Général Provincial de Référence de Kinshasa
Une descente à l’HGPRK a été effctuée par la FoDAB pour sensibiliser les prestataires sur le développement de l'endoscopie en RDC et entrer en contact avec les matériels existants.Cette descente, organisée avec l’appui du Département de Gynécologie et Obstétrique de l’HGPRK, avait consisté en une conférence et en une exploration des métériels de ce département. Au cour de la conférence à laquelle étaient invités le personnel médical du département, il a été question d'échanger sur l’apport de l’endoscopie dans la pratique gynécologique et de présenter la vision de la FoDAB qui est de l’« endoscopie pour tous ». Le travail de terrain a continué avec l’exploration du matériel d’endoscopie disponible dans le département et le test de sa fonctionnalité.
L’exposé sur les indications de l’endoscopie en gynécologie était fait par le Président de la FoDAB ; le Professeur Dr Emmanuel Nzau Ngoma. Il était question de parcourir avec les participants quelques notions théoriques sur la place de l’endoscopie en gynécologie et de partager l’expérience déjà accumulée par la fondation en cette matière. Le présentateur a reconnu le fait que bien qu’il existe beaucoup d’indications de l’endoscopie, les praticiens font rarement recours à cette technologie pour plusieurs raisons notamment le manque d’information sur les indications et sur la possibilité de réalisation de cet examen dans notre milieu. Il a ainsi insisté sur la nécessité de la sensibilisation des praticiens que la FoDAB a prise en main pour la meilleure prise en charge de la population. 
Le développement de l’exposé a porté sur la laparoscopie, l’hystéroscopie et la cystoscopie dont les indications en gynécologie ont été scrutées. L’exposé était enrichi par quelques cas cliniques montrant l’apport de l’endoscopie dans la prise en charge des patientes. Pour terminer, plusieurs questions ont été posées par les participants, tant sur la fondation que sur le sujet scientifique du jour.  
En ce qui concerne l’inventaire des matériels, il était réalisé en salle d’opération où ces matériels sont gardés. Après avoir examiné tous les matériels qui étaient présentés, il est apparu que très peu d'obstacles se dressaient au début effectif de la pratique de l'endoscopie gynécologique dans ce département. La FoDAB a donc pris un engagement à accoppagner ce département dans ses efforts à l'application de cette technologie pour la meilleure prise en charge des patientes.